Soirée Ciné Club

Cinéma Le Vox
28 juin, 19h30

Fin 2016, le cinéaste espagnol Rodrigo Sorogoyen (né en 1981) a l’étrange et belle idée de réaliser un court-métrage, alors qu’il est déjà un cinéaste reconnu, réalisateur notamment de Que dios nos perdone, thriller brillant, rythmé et maîtrisé, et gros succès en Espagne la même année, avant d’être distribué dès l’année suivante en France. Ce court-métrage intense et poignant, intitulé Madre, obtient un succès considérable dans divers festivals, mais Sorogoyen laisse ensuite ce projet mûrir, le temps de réaliser El reino (2018), nouveau succès qui lui apporte cette fois la pleine liberté artistique. C’est alors qu’il revient vers Madre, avec l’idée singulière, et peut-être inédite, d’utiliser ce court-métrage comme une sorte d’introduction ou de préambule à un long-métrage éponyme.

Long métrage : Madre (2020)

Un film de Rodrigo Sorogoyen
Avec Marta Nieto, Jules Porier, Anne Consigny 
Espagne – 129 min – Drame

 Madre, paru sur les écrans français en 2020, est donc cet objet cinématographique original et accompli : un long-métrage dont les dix premières minutes sont constituées de l’intégralité d’un court-métrage tourné… plusieurs années auparavant. Ce film narre l’histoire d’Elena, jeune madrilène dont le fils a été kidnappé, alors qu’il était en vacances sous la garde désinvolte de son père – dont elle était déjà séparée. Dix ans plus tard, Elena s’est installée sur la côte basque : elle y a refait sa vie, un nouvel homme, un nouveau métier – elle est serveuse dans un restaurant -, une nouvelle langue aussi, sans jamais pourtant s’être consolée de cette perte irréparable…

La ville de Fréjus remercie ses partenaires

Le Festival du court-métrage de Fréjus est l’évènement majeur et incontournable de ce début d’année. Depuis 24 ans, ce rendez-vous cinéphile favorise la rencontre du public, passionnés et curieux, avec les grands du cinéma français et international.

© Festival Court Métrage de Fréjus 2021 - Réalisation Creamania